archives expositions

EXPOSITION LA RADIOTECHNIQUE / 1956-2006 / UNE EMPREINTE INDUSTRIELLE / DREUX / MARCEL REBY, ARCHITECTE / PATRIMOINE DU XXe SIÈCLE

Du 01/06/2017 au 30/06/2017 à la COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DU PAYS DE DREUX

4 Rue de Châteaudun, 28100 Dreux

Entrée libre du lundi au vendredi : 8h30>12h30 et 13h30>18h sauf vendredi 17h

 

EXPOSITION "DEVENIR NOMADE" COLLECTION FRAC CENTRE-VAL DE LOIRE
du 28/02/2017 au 12/05/2017 au CAUE28 à Chartres
Le CAUE28, lieu relais du Frac Centre-Val de Loire, présente l’exposition "Devenir nomade".
Cette exposition réunit sept projets d’architecture à partir de la collection du Frac Centre-Val de Loire qui, dès le début des années 1950, envisagèrent un avenir nomade pour l’Homme de l’an 2000. Elle comprend deux maquettes et 1 module pédagogique d’exposition composé de 5 kakémonos.
Architectes présentés : Shigeru Ban, Chanéac, Peter Cook, Angela Hareiter, Jean-Louis Lotiron et Pernette Perriand-Barsac, Guy Rottier, Ionel Schein.
Une exposition produite par le Frac Centre-Val de Loire et présentée par le CAUE28.
 

 

LA RADIOTECHNIQUE / 1956-2006 / UNE EMPREINTE INDUSTRIELLE / DREUX / MARCEL REBY, ARCHITECTE / PATRIMOINE DU XXe SIÈCLE

Du 04/11/2016 au 23/02/2017 au CAUE28 au 87 rue du Grand Faubourg à Chartres

Du 11/10/2016 au 27/10/2016 à la Chapelle de l'Hôtel-Dieu à Dreux

Dans la continuité de son travail de production de connaissance, de vulgarisation et de diffusion engagée sur le patrimoine du XXème siècle, le CAUE28 présente l’exposition/publication :

 "LA RADIOTECHNIQUE / 1956-2006 / UNE EMPREINTE INDUSTRIELLE / DREUX / MARCEL REBY, ARCHITECTE / PATRIMOINE DU XXe SIÈCLE".
Cité de tradition industrielle, connue dès le 17e siècle pour sa manufacture drapière, Dreux profite d’un remarquable essor au 19e siècle, puis au 20e siècle grâce à l’industrie métallurgique, l’imprimerie et la télévision.
Le renouveau est particulièrement marqué après la seconde guerre mondiale, grâce aux délocalisations depuis la région parisienne, au bénéfice des régions proches, d’usines d’électronique et d’automobiles. Ces installations d’usines ont engendré un fort accroissement démographique de la ville.
C’est dans ce contexte que la Radiotechnique s’est établie à Dreux en 1956, employant un grand nombre de salariés. Elle répond alors aux dernières innovations techniques en matière de construction et reflète les idéologies architecturales, mais aussi politiques et sociales de l’époque.
La Radiotechnique finira par fermer ses portes en 2006, pour laisser la place à une pépinière d’entreprises.
Son impact sur la ville et les habitants de l’Eure-et-Loir en font un élément du patrimoine industriel français à préserver et mettre en valeur.
L’ensemble industriel de la Radiotechnique, ici présenté à travers un livret et une exposition, est un exemple de ces politiques publiques d’après guerre en matière d’urbanisme, de l’histoire de l’architecture, de l’ingénierie et de l’industrie des années 50.
C’est également un pan de l’histoire sociale et urbaine drouaise par l’identité reconnue de l’entreprise dans la ville.
Exposition et publication réalisées par le CAUE28 - Partenaire DRAC Centre-Val de Loire, disponibles en prêt gratuit auprès du CAUE28.

 

 

> Exposition HABITER L'EAU COLLECTION FRAC CENTRE-VAL DE LOIRE du 18/02/2016 au 29/06/2016

Le CAUE28, lieu relais du Frac Centre-Val de Loire, présente l’exposition « Habiter l’eau » du 18 février au 29 juin 2016 dans ses locaux.
« Habiter l’eau » réunit un ensemble de projets architecturaux qui investissent les étendues maritimes, fluviales ou lacustres. Au cours de la seconde moitié du 20 siècle, les innovations techniques et matérielles, le baby boom et les bouleversements sociétaux créent les conditions propices à un renouvellement de l’intérêt pour les zones inondées ou inondables. La nécessité de s’adapter à un site aux qualités radicalement autres génère des projets où se croisent la redécouverte de types d’habitat préexistants, à l’instar des constructions lacustres, et l’expérimentation de solutions constructives innovantes. Au-delà, le contact de l’eau favorise une redéfinition des modes d’habiter, favorisant la mobilité et l’évolutivité tout en réintroduisant la relation au contexte comme une donnée fondamentale de l’architecture.

Un partenariat CAUE28/Frac Centre-Val-de-Loire
 

 

> "RECHÈVRES 200 / CHARTRES / R. Camelot, L. Sainsaulieu, J. Rivet, architectes / Une cité expérimentale de la Reconstruction d’après-guerre / XXe SIÈCLE / 1949-1951"

DU 4 DÉCEMBRE 2015 AU 12 FÉVRIER 2016 AU CAUE28

DU 22 FÉVRIER 2016 AU 22 AVRIL 2016 À LA MAISON POUR TOUS DE RECHÈVRES À CHARTRES

Dans la continuité de son travail de production de connaissance, de vulgarisation et de diffusion engagée sur le patrimoine du XXème siècle, le CAUE28 présente l’exposition/publication :
"RECHÈVRES 200 / CHARTRES / R. Camelot, L. Sainsaulieu, J. Rivet, architectes / Une cité expérimentale de la Reconstruction d’après-guerre / XXe SIÈCLE / 1949-1951"

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les bombardements ont provoqué de nombreuses destructions dans toute la France y compris au coeur de la Beauce, à Chartres, chef-lieu de la préfecture d’Eure-et-Loir. Dans l’après-guerre, ces destructions de logements combinées à l’exode rural, au regain démographique et une immigration croissante, accentuent le manque de logements déjà manifeste avant guerre. Le Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (MRU) lance alors, dans tout le territoire et notamment à Chartres, des opérations de construction.
La Cité Rechèvres 200 (pour 200 logements) à Chartres, ici présentée à travers un livret et une exposition, est un exemple de ces politiques publiques d’après guerre en matière d’urbanisme, de l’histoire de l’architecture, de l’ingénierie et de l’industrie des années 50. C’est également un pan de l’histoire sociale et urbaine chartraine par l’identité reconnue du quartier dans la ville.

Publication et exposition réalisées par le CAUE28 - Partenaire DRAC Centre-Val de Loire disponible gratuitement en prêt.

 

Plus d'infos sur le livret de l'exposition ici (consultable sur place et disponible au CAUE28 ou dans les librairies de Chartres)

 

> MATIÈRES À PATRIMOINE : l'art de bâtir en région Centre du Moyen Âge à nos jours

du 23 juillet au 2 octobre 2015

Exposition conçue par la Direction de l’Inventaire du patrimoine de la Région Centre-Val de Loire

et présentée par le CAUE28

Brique, tuile, ardoise, bois, tuffeau, terre crue, torchis, silex, métal : reflets du territoire, les matériaux qui nous entourent, qu’ils forment architecture ou décor, ont une histoire. « Matières à patrimoine : l’art de bâtir en région Centre du Moyen Âge à nos jours » invite à un voyage architectural en région Centre, à la découverte des matériaux qui façonnent son paysage bâti.Les premiers clichés montrent la richesse de la région Centre en ressources naturelles : forêts, carrières, mines et forges sont à la source des matériaux et leur exploitation transforme le paysage. Mais le bâti reflète également la couleur du sol : grès et brique roses, enduits en sable de Loire, calcaire blanc apportent une couleur supplémentaire à notre environnement quotidien.
L’exposition s’attache ensuite à la mise en œuvre des matériaux, selon les qualités de chacun, les critères économiques, les modes ou le statut social du bâtisseur.
Enfin, la visite s’achève sur l’ornement, touche finale d’un édifice. Certaines matières recueillent la faveur des artisans pour leur facilité d’emploi mais souvent ses qualités intrinsèques ne suffisent pas et l’on recouvre le matériau d’une peau qui l’habille.
Au fil des découvertes géologiques et des progrès scientifiques, l’histoire et l’usage des matériaux a considérablement évolué. D’abord tributaire des ressources immédiatement disponibles, l’homme a su tirer parti de son environnement et le transformer pour extraire le meilleur de chaque matériau, matière à construire ou matière à orner. Triomphantes ou fondues dans le paysage, ces matières à patrimoine révèlent les richesses, naturelles, historiques et architecturales de la région Centre.Un partenariat Direction de l'Inventaire du patrimoine de la Région Centre-Val de Loire / CAUE28.

 

 > LES QUATRE CONCEPTS FONDAMENTAUX DE L’ARCHITECTURE CONTEMPORAINE DE RICHARD SCOFFIER DU 16 AVRIL AU 17 JUILLET 2015
Le livre de Richard Scoffier « Les quatre concepts fondamentaux de l’architecture contemporaine », s’appuie sur l’analyse des démarches emblématiques de ces 30 dernières années pour isoler les lignes de fractures qui séparent l’architecture d’aujourd’hui de celle d’hier.
Les quatre concepts identifiés par l’auteur – objet, écran, milieu et événement – témoignent d’un nouveau changement de paradigme  en architecture. La partition du livre semble pouvoir s’appliquer aux projets présentés dans l’espace de l’exposition du CAUE28.
On y retrouvera au travers des maquettes et dessins des objets qui objectent, des écrans qui cachent plus qu’ils ne montrent, des milieux qui se développent dans une relative indépendance à l’égard de leur contexte et des édifices qui se voudraient des condensateurs d’évènements, en rupture avec les gestes triviaux de la vie quotidienne.
Un partenariat Maison de l’Architecture Centre-CAUE28.
Vous pouvez découvrir ci-contre la vidéo de la conférence donnée à l’école d’architecture de Versailles le 28 juillet 2015, à propos de l’ouvrage «Les 4 concepts fondamentaux de l’architecture contemporaine» (l’objet, l’écran, le milieu, l’événement), illustrés par les propres projets et réalisations de l’auteur.

 

 

 

 

> EXPOSITION LA CITÉ DE L'AN 2000 DU 19 FÉVRIER AU 10 AVRIL 2015
À partir des années 1950, de nombreux architectes tentent de répondre dans l’urgence et à moindre coût aux destructions engendrées par la seconde guerre mondiale ainsi qu’à l’explosion démographique.
Une jeune génération d’architectes refuse cependant cette vision réductrice et économique de l’architecture. Ils imaginent des alternatives urbaines innovantes pour la cité de demain : cellules nomades en forme d’œuf ; villes volantes ou flottantes ; structures extensibles et reconfigurables intégrant des modules habitables ; cités loisirs aux accents pop ! Portées par les avancées technologiques de l’époque, leurs solutions radicalement nouvelles et utopiques tentent de s’adapter aux nouveaux modes de vie tout en répondant aux aspirations de nomadisme et d’émancipation de l’homme moderne.
L'exposition emprunte son titre à l'ouvrage de Michel Ragon, publié en 1968 et présente une sélection de projets urbains prospectifs qui entendaient reconfigurer radicalement la ville à l'horizon de l'an 2000.
Un partenariat : Frac Centre -CAUE28 

 

> EXPOSITION "L'OBSERVATOIRE CAUE EN EURE-ET-LOIR" du 17 décembre 2014 au 16 février 2015

25 projets situés sur le département d'Eure-et-Loir composent cette exposition et sont présentés, dans des contextes urbains comme ruraux, des projets d'échelles différentes de la maison individuelle à des équipements structurant pour le territoire.
Une exposition, disponible gratuitement en prêt, réalisée par le CAUE28 avec le soutien de la DRAC Centre-Val de Loire.

 

 

EXPOSITION PASCAL HÄUSERMANN DU 9 OCTOBRE AU 5 DÉCEMBRE 2014

Pionnier du renouvellement des formes architecturales et urbaines dans les années 1960, l’architecte suisse Pascal Häusermann (1936 - 2011) fut sa vie durant un fervent défenseur de la libre expression de l'individu et de la modularité en architecture.

Parallèlement à ses recherches architecturales sur la technique du béton projeté, dont témoigne la Maison Pasquini (1968) à Vierzon, il développe dès le début des années 1960 différents systèmes architecturaux à partir de bulles et de coques plastiques industrialisées. Éléments de base d’une architecture modulaire, mobile et évolutive, les cellules plastiques sont préfabriquées en usine. Elles sont ensuite transportées sur site puis librement assemblées entre elles sans pratiquement aucune fondation.Pour Häusermann, l’industrialisation de l’architecture doit favoriser l’émancipation de l’individu grâce à la mise au point de principes de construction adaptables aux besoins et aux désirs de chacun. Conçu à l’échelle urbaine, ce principe d’ « autoconstruction » ouvre à une véritable « autoplannification », en favorisant l’émergence d’une ville pensée pour et par ses habitants.

Un partenariat Frac Centre-CAUE28

 

 

exposition pousses d'archis du 19 mai au 2 octobre 2014

L'exposition présente sous forme de reproductions en petit format (du A5 au A3) des architectures inventées par des élèves du primaire des classes de l'Eure-et-Loir.

Le CAUE, lieu-relais du FRAC Centre (Fonds Régional d’Art Contemporain), a accueilli l'exposition « Habiter le paysage », support d'ateliers pédagogiques qui ont permis de faire découvrir aux écoliers des architectures expérimentales remarquables par la relation qu'elles entretiennent avec le paysage.

A la suite de l'observation et d'échanges dans l'espace d'exposition, les élèves par groupe d'une demi-classe, se sont transformés en architectes en herbe et ont laissé libre cours à leur imagination durant les ateliers animés par le CAUE et la Direction des services départementaux de l'Education Nationale.

Un « paysage-support » choisi par chaque enfant, a donné lieu à un foisonnement de propositions. L'exposition propose de montrer cette pépinière d'architectures variées tantôt cachées dans le paysage jusqu'à disparaitre tantôt s'affirmant par leur forme et leur couleur.

 

 

EXPOSITION habiter le paysage du 11 mars au 17 avril 2014

Lieu relais du Fonds Régional d'Art Contemporain de la Région Centre (Frac Centre) en Eure-et-Loir, le CAUE28 présente dans ses locaux l'exposition "Habiter le Paysage".

Cette exposition décline des projets architecturaux contemporains qui entretiennent une relation particulière avec le paysage : disparition, mimétisme, déformations topographiques… L’émergence d’une conscience écologiste au cours des années 1960-70 a contribué à une prise en compte du paysage dans la conception architecturale. De nombreux architectes ont ainsi imaginé des projets qui tendent à se fondre dans le paysage soit en se «camouflant», soit en utilisant des matériaux naturels ou vernaculaires. D’autres envisagent une relation au paysage qui passe par le modèle du jardin. D’autres encore proposent d’en imiter les formes en reprenant les mouvements et les déformations topographiques du sol pour engendrer des architectures qui abandonnent les formes géométriques traditionnelles et s’organisent autrement.

Un partenariat Frac Centre-CAUE28

plus d'info ici

 

> EXPOSITION ARCHITECTURE XXE SIÈCLE EURE-ET-LOIR du 5 décembre 2013 au 7 mars 2014


Dans le cadre de la réalisation du premier guide de l’architecture du XXème siècle en Eure-et-Loir, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement d’Eure-et-Loir a confié, avec le soutien financier de la DRAC Centre, une mission artistique de création photographique à l'artiste Anne-Sophie Emard.
Les œuvres qui découlent de cette mission, composent une exposition photographique présentant la vision d'une artiste photographe plasticienne sur une sélection de bâtiments remarquables euréliens du XXe siècle et présentés dans le GUIDE / ARCHITECTURE / EURE-ET-LOIR / XXe SIÈCLE".

 « Ce que me semble chercher, avec une obstination légère, une certitude douce, Anne-Sophie Emard, c'est à mettre à jour le fonctionnement de la pensée et, ce faisant, la compréhension du monde. Dans les propositions d'Anne-Sophie Emard, et elle le dit elle-même, « on regarde autre chose que ce que l'on voit », et si l’artiste met souvent en rapport deux images, ce n'est pas pour que l'on « voit » ces deux images, mais pour que l'on en voit une autre, pas une troisième, une autre, une image-construction, une image-pensée.
 Le voyage « en soi » est un voyage qui dure tout le temps que la vie dure. Ce voyage, bien sûr, se nourrit par tout ce que chacun de nous rencontre « hors de soi ». Il s'en nourrit et s'en trouve compliqué. Il nous faut faire la part de ce qui est signe et de ce qui est sens, de ce qui nous éloigne de « l'en soi » et de qui nous permet de nous en rapprocher. Ce sont ces signes, c’est cette recherche du sens que l’oeuvre d’Anne-Sophie Emard me semble travailler, et c’est pourquoi ce travail nous est précieux. »
 Arnaud Laporte, producteur à France Culture, Une douce certitude
 Extrait du catalogue d’Anne-Sophie Emard, le sourire des glaciers (Un, Deux… Quatre, Editions, 2006).
 http://www.annesophieemard.com/

 Un partenariat : DRAC Centre-CAUE28.

disponible en prêt ici
 

 

> EXPOSITION CROQUIS D’ARCHITECTURES du 10 octobre au 29 novembre 2013 au CAUE28
Le CAUE 28, dans le cadre du dispositif des Lieux-relais initié par le Fonds Régional d’Art Contemporain Centre (FRAC Centre), présente l’exposition CROQUIS D’ARCHITECTURES construite à partir de la Collection FRAC Centre.
Conçue à partir de la collection du FRAC Centre, cette exposition présente une sélection d’esquisses réalisées par des architectes contemporains.
Le croquis est inscrit au cœur du processus architectural : avec lui, l’architecte ébauche d’un geste les lignes forces d’un projet à venir.
Dès le début des années 1960 cependant, certains s’en emparent pour lui donner une nouvelle importance : il devient l’instrument d’un renouvellement des formes architecturales, voire d’un questionnement des fondements de la discipline.
Pour beaucoup d’architectes, le papier blanc a aujourd’hui cédé la place à l’écran noir de l’ordinateur. La pratique même du croquis s’en trouve renouvelée, soumise à de nouvelles règles et à de nouvelles possibilités.
L’exposition a alors pour objectif de questionner le processus de conception d’un projet architectural. À la genèse du projet, existe-t-il autant de processus de conception que d’architectes ou de projets ? Elle fera découvrir quelques croquis qui pourraient éclairer ce questionnement.
Un partenariat : CAUE28 - FRAC Centre

 

 

> EXPOSITION DENSE DENSE DENSE du 12/09/2013 au 07/10/2013
Afin de promouvoir la densité résidentielle et de sensibiliser aux enjeux de l’étalement urbain, cette exposition propose une série de panneaux illustrés, comme autant de cartes pour que se joue le projet d’urbanisme et d’architecture. Assemblées entre-elles comme des châteaux de cartes, elles forment des structures autour desquelles le visiteur est invité à circuler.
À chacune d’entre elles est associée une des trois questions :
– Qu’est-ce qui est dense ?
– Pourquoi faire dense ?
– Comment faire dense ?
Une exposition produite par le CAUE13 et présentée par le CAUE28.

 

 

EXPOSITION VIVRE ET CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLONudu 27 juin au 30 août 2013

L'Union Régionale des CAUE en Languedoc-Roussillon, en partenariat avec l'ADEME et la Région Languedoc-Roussillon, réactualise son exposition, réalisée dans les années 80, dont les thèmes du confort, de l'énergie, des ressources naturelles et de l'environnement sont plus que jamais au coeur de l'actualité. Cette exposition itinérante présente, outre l'approche bioclimatique déclinée selon des principes simples et passifs, des exemples de constructions adaptées aux spécificités du climat méditerranéen.

Une exposition produite par l'Union Régionale des CAUE en Languedoc-Roussillon et présentée par le CAUE28.

 

> EXPOSITION PÉDAGOGIQUE RÉCUPÉRER / RÉINVENTER DU 21 MARS AU 12 AVRIL 2013
Le CAUE 28, dans le cadre du dispositif des lieux-relais initié par le Fonds Régional d'Art Contemporain Centre (FRAC Centre), présente l’exposition pédagogique RÉcupérer / RÉinventer, Collection FRAC Centre.
L’exposition présente plusieurs projets d’architecture conçus à partir d’éléments récupérés soit dans le contexte, soit dans les rebuts de la société industrielle.
À une architecture énergivore, consumériste et décontextualisée, ces architectures opposent une vision critique, exprimée au travers d’une pratique du recyclage qui prend ici valeur de manifeste.
Un partenariat : CAUE28 - FRAC Centre

 

 

 

> "LA FRANCE DE 2040", 24 JANVIER AU 1ER MARS 2013

L’exposition co-produite par la DATAR et  le magazine Acteurs Publics est issue du programme de prospective de la DATAR : Territoires 2040, aménager le changement. En s’inscrivant dans la tradition de réflexion menées par la DATAR depuis sa création en 1963, l’exposition présente les explorations de futurs possibles du territoire national qui participent à la conception des politiques publiques d’aménagement adaptées aux enjeux et défis identifiés. Des planches cartographiques  thématiques forment une représentation originale du pays et soulignent la multipli-cité des trajectoires qui pourraient être suivies par les territoires qui la composent. Ces cartes renouvellent notre manière  de voir et de comprendre les territoires français pour mieux nous interroger.

Une exposition présentée par le CAUE28 et produite par la DATAR (Délégation interministérielle à l'Aménagement du Territoire et à l'Attractivité Régionale).

 

 

 

"références#28", 12 OCTOBRE 2012 - 18 JANVIER 2013

Un an d’observation de la production récente eurélienne en architecture, aménagement et paysage, extraite de L’OBSERVATOIRE DES CAUE .

Si cette exposition a pour objet la promotion d’architectures et d’aménagements de qualité, elle interrogera aussi le public sur les réalisations qui le touchent dans son cadre habité.

Une sélection d’opérations choisies par l’équipe du CAUE pour la qualité de leur conception, leur caractère innovant, leur valeur d’usage et leur capacité à créer du sens et de l’émotion.

Dans une volonté de mieux diffuser la culture architecturale, le CAUE28 poursuit par cette exposition gratuite et accessible pour tous son objectif premier de promouvoir la qualité de l’architecture et de son environnement.

Une exposition présentée et produite par le CAUE28.

disponible en prêt ici

 

 

> "30 manières d'habiter", 25 mai - 7 septembre 2012

Photographies de David HUARD
 Vivant en ville ou à la campagne, seuls ou en famille, les habitants d’un manoir, d’une ferme, d’une ancienne gare reconvertie en logement social, d’une colocation, d’un loft, d’un monastère, d’une maison en paille, d’un moulin, d’un logement de fonction (dans un cimetière ou une sous-préfecture), ont accepté avec générosité de dévoiler leur mode d’habiter.
 C’est une balade inédite à laquelle nous convie cette exposition. Les personnes et lieux présentés sont autant de rencontres, de confessions fixées avec sensibilité par le jeune photographe manceau David HUARD.

Une exposition présentée par le CAUE28 et produite par le CAUE72.
 

 

> "(HABITER) TOUT UN PROJET", 20 OCTOBRE - 3 FEVRIER 2012 AU CAUE 28

Mieux concevoir pour mieux habiter, à travers cette exposition, chacun pourra s’orienter vers une conception réfléchie et sensible de la maison. Il s’agit de donner à comprendre que toute construction donc toute architecture est située dans un paysage et un environnement et qu’elle peut être source de projets de qualité intégrant les préoccupations de développement durable et le respect des environnements urbains ou ruraux. Une exposition présentée par le CAUE28 et produite par le CAUE69.

 

 

> EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE "AGRICULTURES ET PAYSAGES CONTEMPORAINS EN EURE-ET-LOIR", 13 mai - 3 octobre 2011 au caue28

Issue de l'événement Semaine Agricultures et Paysages (SAP), l'exposition témoigne de l'évolution et des mutations des paysages agricoles euréliens observés par des amateurs parfois particulièrement avertis… (en prêt sous l'onglet "Expositions itinérantes")

Une exposition présentée et produite par le CAUE28.
DISPONIBLE EN PRÊT ICI

See video